La solitude du dirigeant lors de la crise Covid 19 : un dirigeant témoigne

Par Franck Simon, le .

Nous avons très souvent l’occasion au cabinet d’échanger avec nos clients sur la solitude du dirigeant. Mais qu’en est-il pour eux en cette période inédite ? Pour le savoir, nous sommes allés interroger un de nos clients dirigeant, Stéphane (prénom d’emprunt), cadre dirigeant d’une plateforme logistique dans la grande distribution.

La solitude du dirigeant lors de la crise Covid 19 : un dirigeant témoigne

 

Comment jugez-vous la situation pour votre structure et pour vous ?

Stéphane, est sur le pont, avec ses équipes, à la tête de sa plateforme logistique pour approvisionner les grandes surfaces de son enseigne.

« La situation est en tension compte tenu des volumes à traiter mais les équipes sont très engagées et soudées » et surtout, insiste-t-il « très fières d’être là ». Certains nous appellent « les héros discrets » s’enthousiasme t’il.  Adrénaline et agilité sont les qualificatifs qu’il emploie pour décrire ce qu’il vit.

À titre individuel, comment la vivez-vous ?

« La tête dans le guidon », au contact de ses équipes, nous dit-il.

Il n’est « pas inquiet pour sa santé ». « Je m’éclate, l’équipe de Direction est encore plus soudée » assure t’il. « On invente plein de trucs et de façon de faire pour faire face ». Sa seule vigilance, c’est la fatigue : « le rythme est très soutenu, j’ai mis en place un binôme de crise, au cas où… ». Et puis, derrière le patron, il y a le père de famille « Quand je rentre, j’ai 2 lions en cage à gérer après ma journée, mais cela me permet aussi de déconnecter » plaisante t’il !

En cette période inédite, comment gérez-vous la fameuse solitude du dirigeant ?

« Cette solitude demeure » même si les circonstances renforcent les échanges avec ses collaborateurs : « je confronte mes décisions avec plus de gens, ça fait évoluer mes pratiques managériales. Mais je ne leur dis pas que je suis fatigué ! »

Comment vous projetez vous sur la reprise ?

Stéphane nous fait une réponse très liée à son domaine d’activité « Dans notre secteur, il va y avoir un effet « libération ». Avec les féries et les vacances qui s’annoncent, les barbecues vont se multiplier ! » pronostique t’il. « Il y aura un effet rebond sur la consommation, on va devoir être sur le pont jusqu’en septembre ».

Qu’auriez-vous envie de faire de différent après cette crise inédite pour vous et vos équipes ?

Stéphane a le sentiment que cela va davantage développer la solidarité et la proximité dans les équipes, au travail donc, mais pas que…

« J’ai envie de faire des actions de solidarité de quartier, je suis en train de me renseigner ». Il nous dit mettre à profit cette période aussi pour réfléchir « cela va changer mon rapport à la consommation car j’achète moins de choses mais ça ne me manque pas ! ». Pour terminer cet échange, une touche plus personnelle « j’ai peur pour mes parents, à l’issue de cette crise, j’ai envie de passer plus de temps avec eux ».

 

 

Vous souhaitez recevoir des conseils pour mieux manager ?
Inscrivez-vous à la newsletter d'Happy Up Performance !