À lire : 2 minutes pour clarifier le concept d 'estime de soi !

Par Franck Simon, le .

L’estime de soi, comme son nom l’indique, est une estimation, une évaluation interne et personnelle que l’on se donne et traduit la perception d’un écart entre la personne que l’on croit être et celle que l’on voudrait être. Quand l’écart est important, je vous laisse imaginer les impacts….

À lire : 2 minutes pour clarifier le concept d 'estime de soi !

En ces temps de prise de bonnes résolutions pour l’année qui s’ouvre, celle d’oser davantage, d’enfin mener un projet qui nous tient à cœur depuis longtemps est un « grand classique ».

Pour arpenter ces terres inconnues, Il convient alors de se faire CONFIANCE ! Mais pas que ! Plus globalement, il faut avoir une ESTIME DE SOI suffisamment développée pour oser franchir le pas.

L’estime de soi, comme son nom l’indique, est une estimation, une évaluation interne et personnelle que l’on se donne et traduit la perception d’un écart entre la personne que l’on croit être et celle que l’on voudrait être. Quand l’écart est important, je vous laisse imaginer les impacts….

En s’appuyant sur les travaux notamment de Christophe André, psychiatre, on peut préciser que l’estime de soi intègre en réalité 3 composantes distinctes et qui, comme un puzzle, se complètent (et se travaillent 😊):

  1. L’amour de soi : C’est l’amour inconditionnel que l’on se porte. Nous sommes ici sur le terrain des valeurs et on va s’attacher à regarder si nos actions du quotidien sont cohérentes avec elles, si elles les nourrissent, les développent. Sommes-nous au bon endroit, à faire des choses, réaliser des projets, avec des personnes qui sont profondément en accord avec ce que nous sommes ? Sinon, des arbitrages s’imposent ! C’est ainsi que l’on décide de partir ou d’intégrer un projet, une entreprise, un cabinet, par exemple.
  2. L’image de soi : Il s’agit ici de la perception que l’on a de nous-même et la manière dont on se juge. Elle s’est façonnée et est impacté par nos filtres issus de nos expériences, notre éducation, nos rencontres…
  3. La confiance en soi : vaste sujet, mais que l’on pourrait oser résumer en disant que c’est la croyance (plus ou moins fondée 😊) en sa capacité à faire. Celle-ci se développe au travers de sa capacité à essayer, prendre des risques et accepter de se tromper ce qui renvoie à l’amour de soi et l’image de soi qui peuvent s’en trouver altérées ou au contraire renforcées.

Pour développer l’estime de soi, il est alors pertinent d’apprendre à détecter les stimuli négatifs, savoir prendre du recul avec eux, être ouvert et savoir recevoir les stimuli positifs (nos petites réussites et plaisirs du quotidien), savoir s’en souvenir (c’est absolument fondamental !), savoir prendre des décisions en cohérence avec ce que nous sommes profondément. Décider d’entreprendre ce qui nous nourrit profondément et avec les personnes avec qui nous avons décidé et souhaitons véritablement le faire.

Ne pas (plus) subir, mais être aux commandes de sa vie !

C’est ce que je vous souhaite pour 2020 !

Vous souhaitez recevoir des conseils pour mieux manager ?
Inscrivez-vous à la newsletter d'Happy Up Performance !