À lire : la gestion des émotions

Par Michèle Grenier, le .

Les émotions colorent et font partie de notre expérience humaine, des premiers aux derniers instants de la vie. Parfois désagréables, nous souhaiterions ne pas en avoir. Le rôle des émotions est pourtant indispensable à notre bon fonctionnement. Alors plutôt que de vouloir les supprimer, essayons de les gérer …

À lire : la gestion des émotions

La complexité du concept de l’émotion nous amène à trouver différentes définitions. Ces définitions et sa racine latine – emovere - signifiant mettre en mouvement, nous conduit à définir l’émotion comme une réaction complexe qui engage le corps et l’esprit face à une situation donnée.

Nous avons 6 émotions de base : la colère, la joie, la peur, la tristesse, le dégoût et la surprise. Quelque soit notre culture, ces émotions de base s’expriment de façon semblable.

Le rôle des émotions est fondamental car il nous informe sur nos besoins, notre état de manque ou de satiété. Les émotions ont valeur de message. De manière instantanée, elles indiquent ce qui se passe en nous. Par exemple, la peur traduit un besoin de réconfort, d’acceptation, d’amour inconditionnel. Il est donc impossible au quotidien de ne pas ressentir d’émotions et de ne pas être influencé par elles puisqu’elles interviennent comme processus adaptatif en réponse à un besoin. Les émotions nous donnent aussi parfois l’énergie pour avancer, nous renseignent sur l’état de nos relations avec les personnes ou les éléments de notre entourage. Enfin, l’expression de nos émotions informe notre partenaire de la nature de ce que nous vivons.

L’émotion a également une couleur, une saveur pour chacun. Saveur qui peut-être agréable ou désagréable. Elle est source d’un jugement de valeur personnel et donc subjective.

Gérer ses émotions c’est agir sur l’expression de l’émotion. Au quotidien chacun est en capacité de mettre en place des stratégies spontanées de gestion des émotions lorsque celles-ci sont désagréables : penser à autre chose, faire du sport, parler à quelqu’un… mais la stratégie ne fonctionne pas toujours.

Pour faire face à nos émotions il faut d’abord être à l’écoute de celles-ci. En tant qu’expérience physique, l’émotion provoque des modifications corporelles caractéristiques. Mentalement, les pensées accélèrent, s’embrouillent, deviennent confuses. Accepter de laisser la place à l’émotion de se déployer en se mettant à l’écoute, sans jugement, de ce qui se passe physiquement et mentalement et accueillir ces modifications permet d’identifier la provenance de l’émotion, le besoin insatisfait pour parvenir à nommer l’émotion. En lui laissant cette place son intensité diminue. Mieux connaître ses émotions passe par une observation neutre de ses propres mécanismes émotionnels, les situations qui les déclenchent, les manifestations physiques, physiologiques, comportementales et cognitives qui les accompagnent.

Le théâtre utilise les émotions du comédien. A travers des exercices menant au jeu, la prise de contact, l’écoute, la reconnaissance des émotions et la gestion de leur intensité est favorisée, nous apprenant ainsi sur nos comportements émotionnels.

Mieux connaître ses comportements émotionnels participe à une meilleure connaissance de soi-même. Et comme un cercle vertueux, une meilleure connaissance de soi gratifie la confiance et l’estime de soi.

Pour vous accompagner sur la gestion de vos émotions, n’hésitez pas à vous rapprocher de nous et rejoignez nous sur notre site www.happyup performance

Vous souhaitez recevoir des conseils pour mieux manager ?
Inscrivez-vous à la newsletter d'Happy Up Performance !